Kaïs Saïed avait arboré le drapeau palestinien le soir de son élection le 13 octobre, et martèle depuis des positions farouchement opposées à Israël

Le président tunisien Kaïs Saïed a fustigé jeudi soir le plan pour le Moyen-Orient présenté par le président américain Donald Trump comme étant « l’accord du siècle », en le qualifiant d’ »injustice du siècle ».

« C’est l’injustice du siècle et une haute trahison, » a décrété le président tunisien dans sa première interview depuis son accession au pouvoir, diffusée à la télévision nationale Wataniya, 99 jours après son entrée en fonction.

« La Palestine n’est pas un domaine à marchander », a ajouté M. Saïed.

Il avait arboré le drapeau palestinien le soir de son élection le 13 octobre, et martèle depuis des positions farouchement opposées à Israël.

« La normalisation avec l’entité sioniste est un crime », a-t-il estimé.

La veille, il avait reçu sa ministre des Sports pour demander des comptes à propos d’un tennisman franco-israélien ayant joué une compétition en Tunisie avec une licence israélienne.

Donald Trump a proposé mardi un plan de paix très favorable à Israël, lui permettant notamment l’annexion de territoires occupés en dépit du droit international. Les dirigeants palestiniens ont immédiatement refusé de négocier sur cette base.